Home Page

Un organisme pour vous aider à lutter contre les TMS

Solutions Manutention N°20 >> mars/avril 2017

En France, les TMS représentent 87% des maladies professionnelles et un coût global de près d’un milliard d’euros. Prévenir les TMS, c’est identifier, connaître et maîtriser les risques pour améliorer durablement les conditions de travail. L’offre de service www.tmspros.fr comprend un accompagnement collectif et individuel de chaque entreprise par la Carsat. Ce programme intègre des formations, une méthode, des outils et un suivi individualisé pour inciter les entreprises à entreprendre une démarche pérenne de prévention.

Comment fonctionne ce programme ?

Il a été conçu pour permettre à toutes les entreprises d’engager facilement une démarche de prévention en 4 étapes. À chacune d'entre elles, les entreprises disposent d’outils qui leur permettront de définir des actions de prévention adaptées à leur situation, par exemple :

● Une offre de formation pour développer des compétences dans l’entreprise.

● Un tableau de bord avec des indicateurs pour fixer les objectifs et mesurer l’efficacité de ses actions.

● Un outil de dépistage pour recenser les risques TMS les plus importants.

● Des bonnes pratiques pour les principaux secteurs d’activité concernés par les TMS… Aujourd’hui, TMS Pros est suivi par 6 800 entreprises, dont 640 en Bretagne.

Le Trophée TMS pros décerné à une entreprise bretonne

C’est au premier semestre 2015 que Françoise Saget s’est engagée dans ce programme pour préserver la santé de ses salariés. Avec l’appui de la Carsat, une démarche structurée a été adoptée. Un groupe de pilotage est constitué (direction, CHSCT, médecine du travail, Carsat). Les situations de travail sont choisies en fonction des indicateurs : nombres d’arrêts de travail, restrictions médicales, absentéisme. Le plan d’action porte sur trois situations de travail.

Des bienfaits concrets au sein de l'entreprise !

Pour résoudre la première situation a "l’impression pliage", une protection contre les courants d’air est installée afin de réduire les douleurs cervicales des opérateurs. Pour la seconde, le "tri-palette", la rotation des opérateurs est effectuée sur deux semaines au lieu de trois. Cette rotation limite les douleurs liées aux nombreuses manutentions (approvisionnement des racks de picking et le tri palette). Le processus de travail est réorganisé (remplacement des palettes en bois par des palettes plastiques, installation de tapis anti-fatigue, modification du système d’accroche des big bag) afin de soulager les opérateurs. Un circuit de maintenance des grilles défectueuses, réalisé avec la Poste, facilite la manipulation de celles-ci par les opérateurs et sécurise leurs manutentions. La troisième situation de travail, le secteur "saisie des commandes courrier" est transformé. Après le test d’un poste prototype par les opératrices, de nouveaux sièges et claviers sont acquis. Enfin, des échanges de pratique sont instaurés. Aujourd’hui, les opérateurs sont satisfaits, le risque de TMS est réduit, et le dialogue avec les salariés sur les conditions de travail est renforcé.● La Carsat (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail).