Home Page

Le point de juin du Cisma

Solutions Manutention N°22 >> juillet/août 2017

En France, au premier trimestre 2017, si le produit intérieur brut en volume n’a augmenté que de 0,3%, l’investissement, porté par des éléments circonstanciels mais surtout par un dynamisme des secteurs clients, a accéléré à presque +1%. Les industriels du Cisma, tous secteurs confondus, ont enregistré des commandes en forte hausse sur la première partie de l’année. À un rythme moins élevé, le second semestre poursuivra cette tendance. Les prévisions de chiffre d’affaires des industriels sont bien orientées avec une croissance attendue cette année de +8% pour les entreprises de matériels et systèmes de manutention.

Focus sur le secteur de la manutention

L’investissement accélère. Les industriels français ont récemment relevé leurs prévisions d'investissement pour cette année, qu'ils attendent désormais en hausse de 6% après une progression de 4% en 2016. En particulier, les industriels ont fortement révisé à la hausse leurs prévisions pour l'industrie des biens d'équipements, où l'investissement progresserait de 27%. Il est vrai que les conditions très favorables de financement, l’augmentation de la rentabilité des entreprises, les incitations fiscales très avantageuses, l’excellent climat des affaires et les meilleures perspectives économiques sont des éléments très propices à l’investissement. Par ailleurs, le taux d'utilisation des capacités de production élevé suggère également une obsolescence croissante du stock de capital, et, en conséquence, des investissements de remplacement à venir. Les constructeurs de matériels et systèmes de manutention bénéficient pleinement de ce contexte porteur. L’activité est bonne sur le marché intérieur. Elle est également tirée vers le haut par des exportations qui progressent de 2% sur le premier quadrimestre de l’année. Les commandes enregistrent des progressions parfois très importantes : +21% pour les chariots électriques (en unités, en cumul à fin mai) ou +9% pour les chariots industriels thermiques. Les fabricants de systèmes automatisés continuent de faire face à une demande très forte d’automatisation des plate-formes logistiques, des entrepôts de stockage, des aérogares, des industries en général. En revanche, les commandes de ponts roulants, de treuils ou de palans sont en légère perte de vitesse sur le premier trimestre avec une baisse des commandes en unités de près de 5%. Cela s’explique en partie par l’absence de nouveaux projets industriels en France. Cela étant, les dernières enquêtes de conjoncture du Cisma témoignent de la bonne santé de ce secteur avec des effectifs qui continuent de progresser à vive allure, à +4% après +3% l’an dernier. Confiants mais prudents, les industriels anticipent une progression de leur chiffre d’affaires de +8% cette année. ● Le Cisma (le syndicat des équipements pour la Construction, les Infrastructures, la Sidérurgie et la Manutention en France).