Home Page

Le point éco du Cisma

Solutions Manutention N°25 >> janvier/février 2018

L'activité a été soutenue pour les fabricants de biens d’équipement pour la construction et la manutention. La fin du dispositif de sur-amortissement des investissements n’a pas eu raison de la bonne santé du secteur. La confiance est de retour. Les acteurs économiques investissent. Aussi, les ventes de matériels ont-elles continué de progresser, tirées par la bonne conjoncture du BTP et la forte demande en matériels et systèmes de manutention.

Focus sur le secteur de la manutention

Les fabricants d’équipements de levage et de manutention profitent également à plein du rebond de l’investissement productif. Les taux d’intérêt et les conditions de financement demeurent très favorables. Surtout, avec des perspectives de demandes intérieures et étrangères très bien orientées, l’investissement productif est globalement attendu en hausse de 4% cette année et sera en progression l’an prochain de plus de 3%. Il est particulièrement soutenu s’agissant des secteurs de la distribution, des transports et de la logistique. En effet, les besoins en logistiques urbaines augmentent significativement dans les grands centres urbains d’Europe, pour répondre à la croissance du e-commerce et aux enjeux de la livraison du dernier kilomètre. Par ailleurs, sur le marché des entrepôts logistiques de plus de 5 000 m², 2017 s’annonce exceptionnelle en activité comme en investissements. Tout cela est très favorable aux équipements de manutention. Les commandes de rayonnages et de systèmes automatisés affichent une croissance de presque 20% sur trois trimestres. Les ventes de chariots industriels progressent de 18% en volume. Les ventes de matériels de manutention à l’industrie (ponts roulants, treuils, palans, potences…), bien qu’en hausse, enregistrent des croissances nettement plus modestes autour de +5%. Enfin, le marché des chariots télescopiques se porte bien, tout comme celui des nacelles dont les ventes connaissent une vive accélération, légèrement inférieure à +10%. L’activité des fabricants d’équipements de levage et de manutention apparaît toutefois tendue comme le montre le taux d’utilisation des capacités de production, qui frôle maintenant les 90%. C’est proche des taux atteints lors des derniers pics d’activité en 2001 et en 2007. Les carnets de commandes sont évalués à plus de 20 semaines d’activité en moyenne, ce qui est là aussi un point haut. Le rythme des embauches est soutenu avec toutefois des difficultés pour les industriels à recruter les bons profils. Pour autant, les besoins en manutention sont importants et toutes les familles de matériels seront en croissance l’année prochaine. La confiance est bien là. Elle sera présente également l’an prochain.

Qui est le Cisma ?

Le Cisma est le syndicat des équipements pour la Construction, les Infrastructures, la Sidérurgie et la Manutention en France. Il regroupe les entreprises qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des équipements, des matériels et des systèmes dans les domaines cités ainsi que les fournisseurs de composants et équipements spécifiques pour ces matériels et systèmes.● Le Cisma