Home Page

Le point éco du Cisma

Solutions Manutention N°29 >> septembre/octobre 2018

La confiance reste de mise pour les entreprises, qui conçoivent, produisent et commercialisent des équipements pour la construction et la manutention. L’activité a montré quelques signes de ralentissement sur le premier trimestre. La tendance reste néanmoins très positive pour le reste de l’année. L’activité est forte mais progresse à un rythme moindre. Voilà en substance le constat qui peut être fait sur la première partie de cette année. À l’instar de l’économie française (hausse du PIB de 0,3%), les industriels du Cisma ont noté un fléchissement de l’activité sur le premier trimestre. Le rythme de progression des ventes ou des commandes a été plus fort que l’an dernier. Toutefois, malgré les niveaux records atteints, l’activité reste encore très dynamique. Tous secteurs confondus, les industriels continuent d’enregistrer des commandes, que ce soit sur le marché domestique ainsi qu’à l’export. Les prévisions de chiffre d’affaires des industriels demeurent bien orientées avec une croissance attendue cette année aux alentours de +10 % pour les entreprises de matériels et systèmes de manutention et entre +5 % et +10 % concernant les entreprises de matériels pour le BTP.

Focus sur le secteur de la manutention

L’investissement productif a connu une petite baisse de régime au cours du premier trimestre en France. Cependant, toutes les conditions sont réunies pour que l’investissement des entreprises enregistre un rythme plus soutenu au cours des prochains trimestres : les taux d’utilisation des capacités de production sont élevés, les marges des entreprises sont en nette amélioration, les conditions de financement restent aisées. L’investissement en biens d’équipements est attendu en progression de 3,5% cette année. Les constructeurs de matériels et systèmes de manutention bénéficient encore de ce contexte très favorable. Les commandes enregistrent très souvent des progressions, celles-ci étant parfois même importantes. Les commandes de ponts roulants sur le premier trimestre de l’année progressent de 13 %. De leur côté, les fabricants de systèmes automatisés font face à une demande très forte d’automatisation des plate-formes logistiques, des entrepôts de stockage, des aérogares, des industries en général. L’activité est en croissance de 34 % sur un an. La tendance est moins favorable s’agissant des chariots industriels où les commandes (en unités, en cumul à fin juin) enregistrent un très léger recul de 1 %. Les exportations progressent de presque 10 % à fin mai, dont +4 % vers l’Allemagne, +10 % vers les États-Unis ou encore +21 % vers le Royaume-Uni, qui sont les trois premiers clients de la France. Les dernières enquêtes de conjoncture du Cisma témoignent de la bonne santé de ce secteur avec des effectifs qui progressent à vive allure (cette année, les effectifs progresseront de +4 %) et une grande confiance des industriels s’agissant de l’activité sur la deuxième partie de cette année. Au final, une progression du chiffre d’affaires de 10 % environ est anticipée cette année.

Qui est le Cisma ?

Le Cisma est le syndicat des équipements pour la Construction, les Infrastructures, la Sidérurgie et la Manutention en France. Il regroupe les entreprises qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des équipements, des matériels et des systèmes dans les domaines cités ainsi que les fournisseurs de composants et équipements spécifiques pour ces matériels et systèmes.● Le Cisma